Ces gourmandises qui nous font craquer à Nöel

(Article paru dans Le Point Chablais – Décembre 2020)

Chaque année, c’est la même rengaine. Nous décorons le sapin, nous achetons des cadeaux (dans les commerces locaux s’il vous plaît – surtout en cette période de crise !), mais nous prenons aussi quelques kilos que nous dirons vouloir perdre lors de nos résolutions la semaine suivante. Intéressons-nous de plus près à ces gourmandises que nous mangeons sans compter les calories au risque de se faire peur…

Acheter local a toujours été important, c’est aujourd’hui devenu primordial. La crise actuelle n’est pas uniquement sanitaire, mais également sociale et économique. C’est donc l’occasion de revenir aux sources et de prendre ou reprendre de bonnes habitudes ; il n’est jamais trop tard. Cette année, il est difficile d’imaginer Noël comme nous le faisons habituellement. Pourtant, il est aussi temps de se faire plaisir, de se faire du bien.

Tout d’abord, voici une adresse locale qui sélectionne les meilleurs produits d’ici et d’ailleurs. Alors préparez votre panier, nous allons vous donner de nombreuses idées pour le remplir.

Le Canard Gourmand
Rentrons directement dans le vif du sujet. À Noël nous avons nos petites habitudes alimentaires. Ainsi, les frigos se remplissent bien souvent de foie gras, terrines ou même caviar, le tout accompagné d’un bon vin. Ces produits, Florence Grocq les connaît bien.

En 2012, elle a d’ailleurs ouvert « Le Canard Gourmand », dont le siège est basé à Saint-Maurice. Originaire du Sud-Ouest de la France, c’est son terroir qu’elle partage, mais aussi sa passion pour des produits de bonne qualité et certifiés « origine France ». « Je travaille avec les restaurateurs, les épiceries fines, mais j’ai également une boutique en ligne pour les particuliers », explique-t-elle avant d’ajouter : « Je m’approvisionne auprès d’agriculteurs qui défendent et perpétuent les traditions et le savoir-faire de la gastronomie, synonymes d’excellence et d’authenticité. » Des fournisseurs qu’elle connaît, car elle a visité les sites d’élevage. Les canards proposés, par exemple, sont élevés au grand air et dans le cadre d’une agriculture locale et raisonnée à petite échelle. Ils sont également nourris traditionnellement avec des céréales de la région d’élevage, soit avec du maïs grain entier et du blé. « Les produits que je commercialise ne contiennent ni additifs, ni conservateurs. »

Si au départ « Le Canard Gourmand » s’est spécialisé dans les produits à base de canard ou d’oie (foie gras, rillettes, terrines, frais, fumés ou encore confits), aujourd’hui, à la demande de ses clients, la gamme s’est agrandie. Caviar, esturgeon, produits de l’océan (soupe de poisson, sardines, thon, anchois ou encore filets de maquereaux à l’huile d’olive) ainsi que champignons viennent compléter l’offre. « Je propose aussi depuis plus récemment des épices de Madagascar. » Relevons finalement la présence de produits suisses tels que le vinaigre, le fromage ou encore le vin. « J’ai ajouté un vin blanc et un vin rouge qui viennent d’Aigle et qui s’accordent avec ma gamme. » Le choix ne manque pas avec « Le Canard Gourmand ». En prime, pour les fêtes, Florence Grocq a ajouté de l’Armagnac ainsi que les différentes volailles consommées durant cette période (poulardes, chapons, pintades, cailles ou dindes).

Au total, près de 200 produits, des recettes et des suggestions figurent sur le site du Canard Gourmand.

Texte : Z. Gallarotti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *